Pour le match en retard de la 28ème journée, les Nantais allaient retrouver une équipe Parisienne bien diminuée. Le public avait répondu présent (34 471 spectateurs) sans doute pour voir notre prodige Français et les vedettes internationales. Malheureusement pour eux, beaucoup manquaient à l’appel pour blessure ou repos.

Les Nantais avaient leur chance après la claque subie par Paris à Lille (5-1) le dimanche précédent.

Après le superbe match contre les Lyonnais, nos joueurs Nantais entamaient le match avec de l’envie et se montraient dangereux à plusieurs reprises. Malheureusement, c’est sur une attaque de Paris, que Dany Alves complètement démarqué, d’un somptueux tir trompa Maxime Dupé, légèrement avancé (0-1) à la 19ème mn. Les Canaris ne se laissaient pas décourager. Ils obtenaient un corner tiré par Valentin Rongier. Diego Carlos se trouva sur la trajectoire et d’une superbe tête décroisée, trompa Buffon, (1-1) à la 22ème mn. Paris essaya de réagir. Mais c’était sans compter la hargne des Nantais. Coulibaly bien lancé réussit à centrer pour Moutoussamy qui rata sa frappe. Majeed Waris qui avait bien suivi, n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond de la cage de Buffon (2-1) à la 44ème mn. La fin de la première mi-temps ne donna rien. Nos Nantais rentrèrent avec un léger avantage. Cela faisait plaisir aux supporters.

De retour sur la pelouse, Paris voulait recoller au score. La défense tenait les assauts Parisiens. En revanche, les Nantais procédaient toujours par contre. C’est sur un énième corner après un léger cafouillage dans la surface que Diego Carlos bien placé voit le ballon arriver dans ses pieds. Il n’avait plus qu’à tromper une troisième fois le gardien Parisien (3-1) à la 52ème mn. Le Brésilien s’offrait un doublé. La Beaujoire n’avait pas vu un tel spectacle depuis si longtemps et acclamait ses joueurs. Les Nantais continuèrent à pousser et étaient prêts de marquer un quatrième but. Le ballon fila sur la droite des cages complètement vides. Quel dommage. Nantes tenait toujours son avance malgré des actions Parisiennes. C’est à la 86ème que Guclu, jeune remplaçant, bien rentré dans le match ajusta sa frappe et trompa Maxime Dupé (3-2). Il restait quelques minutes. Paris joua le tout pour le tout. Les Nantais s’accrochèrent et terminèrent le match heureux d’avoir réussi une deuxième belle victoire d’affilée devant les premiers du championnat.

Ce dimanche, Nantes retrouve la Beaujoire pour une troisième fois en 10 jours.

Allez les Jaunes  –  Nantes-Amiens

Mireille