FCN – ASSE

//FCN – ASSE

FCN – ASSE

Ce mercredi 30 janvier 2019 avait lieu le dernier match de la 22ème journée de championnat.

Il régnait sur la Beaujoire, une drôle d’atmosphère. En effet, depuis le 21 janvier, l’avion de notre meilleur buteur depuis Djordjevic a disparu. Emiliano était revenu la veille à la Jonelière pour dire au-revoir à ses anciens co-équipiers et régler quelques affaires administratives. Il prenait la direction de Cardiff, son nouveau club.

Malheureusement, le lendemain, on apprendra par les ondes la triste nouvelle. Son transfert avait fait beaucoup de mal dans le coeur des supporters. Mais cette disparition les toucha au plus profond.

Depuis mardi 22 janvier, des gestes spontanés de supporters les emmenèrent de la Place Royale à la Jonelère et à la Beaujoire. Ces lieux où chacun déposait un souvenir, une fleur, des messages, des écharpes, des maillots, des drapeaux en mémoire de leur champion.

Avant le match, la Beaujoire vibrait de chants à la gloire d’Emiliano. Une vidéo passait sur les écrans. Les joueurs des deux équipes avaient revêtu pour l’échauffement un maillot en mémoire de Sala.

Dès le coup d’envoi, de magnifiques tifos étaient déployés dans les tribunes (le drapeau Argentin en Loire, le n° 9 en Erdre, le nom SALA en Océane).

Le stade en communion applaudissait en sa mémoire et chantait de concert.

L’arbitre donna le coup d’envoi. On voyait les joueurs cogiter. Dix jours sans jouer de match officiel et dans l’attente de nouvelles les perturbaient. A la 9ème minute, les vingt-deux acteurs s’arrêtèrent de jouer pour applaudir avec les spectateurs.

Le jeu reprit. La clameur dans le stade ne faiblissait pas. Cela transcendait les joueurs qui se battaient en guerriers comme savait si bien le faire Emiliano. Malgré de bonnes intentions, leurs incursions dans le camp Stéphanois ne trouvaient pas le cadre ou se heurtaient à S. Ruffier. Par moment, les échanges étaient virils. C’est ainsi qu’à la 48ème minute, l’arbitre exclua Fabio et M’Vila. Il siffla la fin de la première partie sur le score de 0-0.

Au retour des vestiaires, les Nantais continuèrent à pousser sans réussir à ouvrir le score. C’est sur un contre que R. Cabella réussit à tromper M. Dupé, à la 58ème minute, 0-1. Les joueurs étaient secoués mais c’était sans compter le soutien du public qu’ils repartaient à l’attaque. Ils devaient se méfier des Stéphanois qui voyaient un tir échoué sur la barre transversale. Sur une relance, K. Coulibaly déborda son adversaire et réussit à centrer aux six mètres pour W. Majeed qui n’avait plus qu’à pousser la balle aux fonds des filets, à la 70ème minute, 1-1. Ils fêtèrent le but avec le public en mémoire d’Emiliano. Ils continuèrent jusqu’au bout à pousser sans marquer.

Après le coup de sifflet final, les joueurs firent un tour de terrain avec le maillot à l’effigie d’Emiliano.

Nous avons tous vécu une soirée pleine d’émotion qui restera gravée à jamais.

Mireille

2019-02-02T01:54:02+00:0002/02/19|Actualités|

Février, 2019

Pas d'évènement

Abonnez-vous à notre newsletter

Prochains matchs

  1. FC Nantes / Bordeaux

    24 février à 15:00 - 17:00
  2. EA Guingamp / FC Nantes

    3 mars à 15:00 - 17:00
X