FC Nantes. Gilles Crinière, le président de “Allez Nantes Canaris”, est décédé
Le FC Nantes a perdu un de ses plus fidèles supporters. Gilles Crinière, le président de “Allez Nantes Canaris” s’est éteint ce lundi à l’âge de 68 ans.

Passion et fidélité, deux mots qui résument bien Gilles Crinière, ici au siège du quai Magellan avec Loïc Amisse. PAUL DELACROIX.
On le savait malade, mais personne n’avait envisagé, du moins ne voulait croire, à une issue aussi rapide. Pourtant c’est la triste réalité, Gilles Crinière est décédé dans la soirée de lundi. Il avait 68 ans. Pour le vice-président Philippe Migaud, ce n’était pas seulement un ami, mais également et surtout “notre capitaine de route, un homme engagé, un passionné. C’est lui qui a redonné du souffle à notre Association…”
Cette association, c’est “Allez Nantes Canaris”, dont il était membre depuis de longues années. Et c’est en 2012, quand l’heure de la retraite a sonné pour le spécialiste de l’informatique qu’il était, qu’il a pris des responsabilités. Et, on peut dire qu’il a secoué le cocotier de la docte association.
C’est lui qui est à l’origine du déménagement du siège historique de la rue Régnard, à deux pas de la place Graslin, pour celui du 55, quai Magellan, face à la Loire. Un siège clair moderne dont l’association est propriétaire.
Un ancien arbitre
Gilles Crinière faisait partie de ces bénévoles qui sont des éléments déclencheurs, Dans toutes les associations dont il a été membre, et elles sont nombreuses, il a toujours participé, apporté un plus. Que ce soit au sein du petit monde du football et notamment au sein des amis du GS Saint-Sébastien, ou dans celui l’arbitrage, puisque l’ancien arbitre qu’il était a été aussi le président de l’UNAF. Un passionné de football, du FC Nantes, de l’équipe de France, dont il aimait suivre les campagnes.
Gilles Crinière défendait la libre circulation dans les stades, dénonçait le cloisonnement dans ces mêmes stades, la violence. Un travail reconnu puisque “Allez Nantes Canaris” fait partie des très rares clubs de supporters agréés Jeunesse et Sport. Pour Luc Delatour, le directeur du stade de La Beaujoire, c’est simple : “J’ai perdu un ami. C’était un homme de dialogue, qui avait en permanence le souci des autres…”
Les obsèques de Gilles Crinière auront lieu ce jeudi, à 16 h, en l’église de Saint-Sébastien. Un hommage lui sera rendu, dimanche, à la Beaujoire, lors de FC Nantes – AS Saint-Etienne. “Nous garderons de lui sa passion, son implication et son amour pour le club. Un club pour lequel il a toujours tout donné avec ses fidèles amis”, salué Waldemar Kita, le président du FC Nantes, dans un communiqué du club, qui loue sa ” volonté permanente de voir “bouger les lignes”.