Gazette ANC
RDV Stadiers
Maillot +Prono Match
Déplacements ANC
Gadgets ANC
Photos

Lien vers Photos

 

Evènements
Mot Président
Section Marche
Section Jogging
Club des Supporters FFF
FC NANTES EN DIRECT

Lien vers le site Officiel du FC NANTES

Blason_une

Partenaires

 

Hier soir, la Beaujoire avait encore une fois réuni presque 20 000 spectateurs pour assister à une rencontre sur laquelle le FCN avait fondé de grands espoirs.

 

Las, quelque 90 minutes plus tard et un score de set de tennis, la messe était dite.

 

Rappelez-vous, fin juin 2016, l'on nous prédisait une saison mirobolante où l'on visait la 5ème place;

 

fin septembre, entre la 8ème et la 12ème puis fin octobre entre la 15ème et la 17ème, mais surtout pas de relégation en L2.

 

Il va falloir revoir vos plans, Mme Soleil-Kita!

 

Qui sont les responsables me direz-vous?

 

Le président et son staff rapproché,

 

L'entraîneur,

 

Les nouveaux joueurs recrutés à bas prix mais que bien peu d'entre nous connaissaient auparavant, hormis Nicolaj Thomsen (à cause du transfert avorté de l'an dernier)?

 

Beaucoup de choses entrent à mon avis en ligne de compte : des choix tactiques peu judicieux (jouer avec un avant centre à domicile depuis trois ou quatre saisons par exemple semblent une hérésie), des joueurs utilisés comme bon leur semble (n'est-ce-pas Harit électron libre, ou Lima et Dubois peu enclins à défendre à la culotte : résultat des boulevards que ne renierait pas le baron Haussmann), d'autres joueurs qui ne semblent pas concernés ou très peu par le football (Kaçaniklic en est le plus bel exemple).

 

Bref, oublions tout cela et replongeons nous dans le passé (n'en déplaise à Rémy Riou qui disait récemment dans un grand quotidien régional qu'on n'est plus dans les années 90) : un certain soir d'octobre 1996 (vingt ans déjà), le FCN alors englué dans les profondeurs du classement mais dirigé à la baguette par un certain Coco Suaudeau accueillait l'OGC Nice (tiens encore un club qui a su rebondir malgré des années de disette, comme quoi les grands clubs ne meurent jamais, l'OGC Nice ayant été par le passé champion de France en quatre occasions de 1951 à 1959).

 

Résultat de ce Nantes-Nice: un cinglant 7 à 0 (avec comme particularité 7 buteurs différents : Gourvennec, N'Doram, Decroix, Da Rocha, Carotti, Bjekovic et Makelele) et le début d'une remontée fantastique qui a vu nos Canaris finir au pied du podium, 3ème!

 

C'est vrai qu'à cette époque, que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, les joueurs à la tunique jaune et verte "mouillaient" le maillot, étaient solidaires les uns des autres et surtout couraient dans le même sens, vers le but adverse en l'occurrence.

 

Allez les Vizcarrondo, Gillet, Sala et consorts, demandez donc aux personnes chargées d'animer le Musée des Canaris de vous prêter la cassette "La remontée fantastique" et vous pourrez vous la repasser en boucle (avant chaque match). Si vous le désirez, je peux aussi vous la prêter moyennant finances, disons les primes de victoire qui vous sont versées chaque mois même en cas de défaite j'imagine!

 

Oh j'oubliais : si vous voulez voir des buts, n'hésitez pas à aller du côté de la Trocardière à Rezé (où joue l'HBC Nantes qui en a passé 42 à Toulouse hier soir) mais c'est vrai ce n'était que du handball... je rigole!

 

Allez les Jaunes, et pour plagier un homme politique célèbre qui vient de disparaître "Hasta la victoria, siempre" 

 

Didier

 

 

338

Twitter ANC
Suivez nous :
Prochains Match
Résultats Ligue 1
Classement Ligue 1
Updated soccer data here. Now downloading information from the football info feed.
Recevoir les news